Grossesse

Violences obstétricales… STOP !

Publié par le Avr 10, 2017 dans Grossesse, Naissance, Twitter | Aucun commentaire

Violences obstétricales… STOP !

Je partage ici un témoignage concernant les violences obstétricales subies… Trop souvent niées, trop souvent minimisées, elles sont pourtant présentes. Je connais aussi les difficultés rencontrées par les équipes soignantes dans l’exercice de leur métier, tout comme je connais des professionnels de santé d’une immense qualité humaine… mon propos est donc juste de mettre en lumière certaines situations pour que le monde autour de la naissance puisse être plus doux : plus de conscience, plus d’informations autour de la prise en charge respectueuse et humaine, plus de moyens humains dans les structures afin de permettre aux équipes de faire leur travail de façon sereine, etc. Voici le texte de Miss Marple : Violences obstétricales. Les mots sont lâchés. J’ai compris. J’ai compris que je n’étais pas la seule. J’ai su qu’un mot existait pour définir ce que j’avais vécu. N’en déplaise à bien des gens, non, il ne définit pas des poules mouillées qui se plaignent de tout et de rien parce qu’elles n’ont pas reçu le traitement qu’elles espéraient en se rendant à la maternité. Avant tout : Viol. Le viol est un acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise (Articles 222-23 et suivants du Code pénal).     Bon nombre de pays tentent (enfin) d’en définir les termes. Pour faire court et concis, voici la définition qu’en donne Marie-Hélène Lahaye, dans son article du 9 mars 2016 : « tout comportement, acte, omission ou abstention commis par le personnel de santé, qui n’est pas justifié médicalement et/ou qui est effectué sans le consentement libre et éclairé de la femme enceinte ou de la parturiente. » C’est vrai. Mais ça n’est pas que ça. C’est avant tout un viol. Non, je n’exagère pas. Je ne suis pas seule et j’invite toutes celles qui ont vécu la même chose à me contacter, à en parler et à dénoncer. Pour ma part, et je me permets de parler de moi parce que c’est ce que j’ai vécu, ce viol obstétrical s’est déroulé en plusieurs étapes. Je suis arrivée à la maternité vers 22h gonflée, la peau qui me démange. On me dit qu’on me garde, me demande de remplir quelques formulaires et on m’annonce que j’ai une cholestase. Personne, n’a pris le temps de me dire ce que c’était. Pour seule réponse, j’ai eu le droit à un « oh, on ne sait pas pourquoi, mais c’est par période que ça arrive. Il y a déjà 3 femmes à votre étage qui en ont une. » … Sans Internet à portée de mains, on s’en contentera. J’apprendrai par la suite que le diagnostic était faux et qu’il s’agissait d’un problème de vésicule biliaire. Tout ceci aurait donc pu être évité. Jour 1 : je me réveille à 7h, et une sage-femme vient m’annoncer que « c’est aujourd’hui le grand jour ». Mission déclenchement : « vous allez avoir des contractions grâce à un tampon » Très bien, alors allons-y ! Je serre les dents et hop, c’est fait ! Pas de repas aujourd’hui parce qu’ « on ne mange pas si on accouche, Madame » Je pourrai me passer d’un repas, ce n’est pas bien grave… 4 heures plus tard, alors que les contractions sont belles et bien présentes, le tampon me démange. Il brûle et j’ai du mal à marcher. J’avertis les sages-femmes qui me répondent que « c’est normal ». Très vite, les gynécologues -qui ne se présentent pas- affluent et les monitorings dépassent l’entendement. Ouverte à 1, mes contractions ne peuvent même plus être mesurées. Pas de panique, on m’a dit que c’était pour « aujourd’hui, M’dame ». Le soir, j’ai faim. Je...

Lire Plus

L’importance du peau à peau

Publié par le Mar 13, 2017 dans Allaitement, Grossesse, Naissance, Parentalité, Twitter | Aucun commentaire

L’importance du peau à peau

lecture 7 mn Dernièrement, j’ai lu un article intéressant que je vous partage ici concernant l’intérêt du peau à peau dès les premiers temps après la naissance. Le voici : De nombreuses études démontrent que les mères et leurs bébés devraient être ensemble, peau à peau, immédiatement après la naissance ainsi que par la suite, sans que le bébé ne soit enveloppé d’une couverture. Le bébé sera plus content, sa température corporelle sera plus stable et plus normale, son rythme cardiaque et sa respiration plus normaux, sa glycémie plus élevée. De plus, le contact peau à peau immédiat après la naissance permetau bébé d’être exposé aux mêmes bactéries que sa mère. Cela, ainsi que l’allaitement, sont vus comme importants dans la prévention des allergies. Lorsqu’un bébé est placé en couveuse, sa peau et ses intestins sont colonisés par d’autres bactéries qui sont différentes de celles de sa mère. Nous savons maintenant que cela n’est pas seulement vrai pour le bébé à terme et en santé, mais aussi pour le prématuré. Le contact peau à peau et les soins kangourous peuvent contribuer grandement aux soins des bébés prématurés. Même ceux qui reçoivent de l’oxygène peuvent être placés peau à peau, ce qui pourrait réduire leur besoin en oxygène et les garder dans un état stable (www.kangaroomothercare.com, en anglais seulement). Consultez le feuillet L’allaitement du bébé prématuré. Afin de reconnaître l’importance de garder la mère et son bébé en contact peau à peau le plus longtemps possible durant les premières semaine et non seulement pendant les tétées, il faut comprendre que le petit humain, de même que les autres mammifères, a un habitat naturel : le contact corporel avec sa mère (ou son père). En enlevant le bébé humain ou le petit mammifère de son habitat naturel, des signes physiologiques de stress sont notés. Un bébé qui n’est pas en contact immédiat avec sa mère (ou son père) enveloppé dans une couverture, sous une lampe réchauffante ou dans une couveuse, peut devenir trop endormi ou trop léthargique. Il peut devenir complètement dissocié et pleurer de désespoir. Quand un bébé est emmitouflé, il ne peut y avoir d’interaction entre lui et sa mère comme prévu par la nature. Dans le contact peau à peau, il y a des échanges sensoriels qui vont stimuler et faire apparaître un comportement « de bébé » : fouiller et chercher le sein, rester calme, respirer plus naturellement, garder une bonne température corporelle et maintenir un taux de glycémie adéquat. Du point de vue de l’allaitement, les bébés qui ont été placés peau à peau avec leur mère dès la naissance, pendant au moins une heure, vont probablement prendre le sein tous seuls et auront probablement une bonne prise du sein surtout si la mère n’a pas reçu de médicaments durant le travail et l’accouchement. Tel qu’indiqué dans le feuillet Initier l’allaitement correctement, une bonne prise du sein permetau bébé de recevoir plus facilement le lait. Visionnez les vidéo clips de nouveau-né (moins de 40 heures de vie, par exemple) qui prennent le sein sur le site www.nbci.ca ou www.drjacknewman.com. Si le bébé prend bien le sein, il est probable que la mère n’aura pas de douleur. Si la mère a beaucoup de lait, même si le bébé n’a pas une bonne prise, il pourra quand même recevoir beaucoup de lait, mais les tétées pourront être fréquentes, longues, ou les deux. La mère aura un risque plus élevé de développer une mastite ou un blocage des conduits lactifères. La plupart des mères ont suffisamment de lait pendant les premiers jours, mais peu ont une production abondante avant...

Lire Plus

Tout savoir sur l’hypnose pendant la grossesse !

Publié par le Nov 27, 2016 dans Grossesse, Naissance, Parentalité, Twitter | Aucun commentaire

Tout savoir sur l’hypnose pendant la grossesse !

Imaginez la merveille de pouvoir accéder à tout instant à un endroit doux et ressourçant… grâce à l’hypnose. Imaginez la force de pouvoir y puiser les ressources nécessaires pour vivre un accouchement serein ! Et bien, en présence de Candice Levy, naturopathe, vous allez tout connaître de l’hypnoNatal ! Voici l’entrevue de Candice, enjoy ! Me contacter Suivez-moi sur YouTube     Vous pouvez retrouver Candice sur son site : www.naturopediatrie.com Vous pouvez également retrouver un thérapeute proche de chez vous ici. Voici les ouvrages de Lise Bartoli et de Candice Levy :...

Lire Plus

Soulager la femme enceinte par la réflexologie

Publié par le Avr 9, 2016 dans Grossesse, Twitter | Aucun commentaire

Soulager la femme enceinte par la réflexologie

Peut-être êtes-vous enceinte ou connaissez-vous dans votre entourage une future maman… Il est courant que des maux viennent malmener la femme enceinte et ce surtout en fin de grossesse. Il arrive fréquemment que le transit soit ralenti, que le ventre pèse, que la fatigue s’accentue, etc. Et s’il était possible de soulager ces maux et d’accéder à un moment de détente ? Et bien, j’ai une bonne nouvelle : à l’aide de la réflexologie plantaire, l’entourage et le conjoint en particulier peut vraiment participer activement au bien-être de la maman et du bébé en devenir ! Stéphanie Fouquet-Vidie, naturopathe et réflexologue nous livre les secrets pour détendre et soulager la femme enceinte. Cette vidéo vous permet de connaître et comprendre les mouvements à effectuer : Stéphanie Fouquet-Vidie nous donne une recette d’huile à utiliser auprès des femmes enceintes : Dans un flacon de 10ml : 2ml d’huile essentielle d’orange bigaradier 2ml d’huile essentielle de bois de rose 3 ml d’huile végétale de noisette 3 ml d’huile végétale de jojoba   Vous pouvez retrouver Stéphanie sur son site :...

Lire Plus

Difficulté maternelle – Maman Blues

Publié par le Oct 9, 2015 dans Grossesse, Naissance, Twitter | Aucun commentaire

Difficulté maternelle – Maman Blues

Avez-vous dans votre entourage une maman totalement épuisée, démunie, perdue et en souffrance avec sa maternité ? Peut-être vous sentez-vous, vous-même en décalage avec la joie qui vous aviez imaginée à accueillir votre enfant ? Et si cette situation relevait d’une difficulté maternelle ? Quels en sont les signes ? Comment détecter la difficulté maternelle dans votre entourage, auprès de votre compagne, de votre sœur, de votre fille, de votre amie ou de vos patientes ? Vers qui se tourner ? Quelles ressources pour faire face ?   Autant de questions auxquelles Pascale Brizio, co-présidente de l’association Maman Blues, répond avec beaucoup de délicatesse et de respect. Je vous laisse regarder l’entrevue sur ma chaîne Youtube dédiée à la parentalité :       Vous pouvez visiter le site de l’association Maman Blues très complet, avec beaucoup de ressources répertoriées, beaucoup de témoignages, un forum très actif et des informations précieuse : www.maman-blues.fr   Je vous suggère également un livre de référence disponible aux éditions L’Instant Présent : Tremblements de mères     Je vous invite aussi à lire l’article sur l’accompagnement psychologique et parentalité ainsi que visionner l’entrevue avec Claire Cognard sur le sujet.   Et comme le souligne Pascale Brizio, en fin d’entrevue, surtout ne restez pas seule et bénéficiez d’un soutien de qualité auprès de personne compétente et bienveillante ! Participez à des ateliers en lien avec la parentalité afin de vous sentir entourée et prendre de plus en plus confiance en vos compétences de maman ! Par exemple un atelier de portage ou un cycle de Massage Bébé...

Lire Plus

Ostéopathie en période périnatale

Publié par le Juin 16, 2015 dans Grossesse, Naissance, Ostéopathie | Aucun commentaire

Ostéopathie en période périnatale

L’ostéopathie peut être d’une grande aide tout au long de la vie et plus particulièrement à certains moments clés comme c’est le cas de la période périnatale. Ce soutien peut se faire aussi bien pour les parents, et en particulier pour la future maman au cours de la grossesse ou suite à l’accouchement, que pour le bébé, puis pour le bambin et l’enfant.   Hélène Mikol, ostéopathe D.O. nous livre les bénéfices de cette aide tout au long de cette période au travers de son expérience et de sa pratique auprès des familles. Vous pouvez télécharger le format mp3 en cliquant sur le document : osteopathie_et_perinatalite Vous pouvez trouver Hélène Mikol sur son site :...

Lire Plus