Twitter

Un bébé parfait ?

Publié par le Juil 24, 2017 dans Allaitement, Naissance, Parentalité, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

Un bébé parfait ?

Je vous partage un article d’une amie et collègue Virginie Lespingal. D’ailleurs, si vous voulez voir mon entrevue à son sujet, c’est par ici !   Bébé parfait… C’est le vôtre ? Quelle chance ! Ou bien êtes-vous persuadés que cette perle habite seulement chez vos voisins, vos amis, vos cousins ? Cela reste à voir. Bébé est né et il a, a priori, tout ce qu’il faut : une tête adorable, de toutes mignonnes mains, des petons à croquer, bref il est parfait. Sauf que… Sauf qu’il n’a pas été livré avec le mode d’emploi. Sauf que Maman, seule à seule avec lui, se sent désemparée, incompétente : est-ce qu’il a faim ? Est-ce qu’il a mal ? Est-ce que je fais bien ? Sauf que Papa ne sait pas comment s’y prendre avec un bébé et une femme qui pleurent tous les deux ensemble. Sauf que dans tous les magazines vous avez vu de magnifiques photos de bébés souriants aux anges, dans les bras de leurs parents beaux à couper le souffle, visages attendris, attentifs, amoureux, affectueux et que si, vous, là, à l’instant T, on vous prenait en photo ce serait plutôt du genre les zombies arrivent et faites gaffe ils se sont reproduits. Sauf que vous vous sentez carrément seuls face à ce qui vous tombe dessus et ce malgré les innombrables conseils dont les uns et les autres ne manquent pas de vous abreuver. STOP ! PATIENCE… PATIENCE… Avoir un enfant est une aventure absolument incroyable, mais une Aventure avec un grand A : il y a et il y aura des hauts et des bas, on ne sait pas à l’avance ce que chaque jour nous apportera. Le temps est un allié précieux pour devenir parent. Et si on parlait allaitement ? Tout pareil que si on n’en parlait pas, avec, quand même, un « chouillat » de pression supplémentaire. Parce que dans une société qui incite à ce que tout soit cadré, parfait, nickel, dès le départ, le côté « non quantifiable » de l’allaitement pose souci. J’ai récemment rencontré un jeune bébé de 4 jours, pas un de plus. Bien sûr je ne l’ai pas croisé seul dans la rue (quoique parfois on peut se demander si certains ne rêveraient pas d’une telle autonomie…) Il était dans les bras attentionnés de sa maman qui avait très envie que son allaitement se passe au mieux. Bien naturelle cette envie. Bien naturelle aussi l’impatience que tout se passe immédiatement de façon paisible : l’ambiance quotidienne dans laquelle nous vivons nous pousse tellement vite vers l’avant ; pas une minute pour prendre le temps de souffler, de se découvrir, de se rencontrer. Rappelez-vous un certain renard qui demandait à un Petit Prince de l’apprivoiser : il ne me semble pas que cela se soit fait en un jour… Pour la mise en place de l’allaitement, c’est pareil. Il y aura des jours et des nuits plus faciles que d’autres. Il y aura peut-être les premiers jours de terribles doutes, des douleurs incompréhensibles dont il sera bon de chercher activement la cause, des tâtonnements pour trouver la position la plus confortable, des tétées agréables, d’autres plus sportives. Rien, absolument rien, n’est mathématique en matière d’allaitement. Ce petit bout de 4 jours n’a pas échappé à cette règle qui n’en est pas une : il a parfois fait mal à sa maman, il n’a pas réussi à être efficace dans sa tétée, il s’est retrouvé face à un sein engorgé difficile à attraper, il s’est réveillé très très fréquemment pour téter ; tout cela en moins d’une semaine. Et pourtant, il est absolument parfait ce bébé. Ses parents sont parfaits eux aussi. Ils sont parfaits les uns...

Lire Plus

Plasticité du cerveau de l’enfant

Publié par le Juil 10, 2017 dans Apprentissage, Parentalité, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

Plasticité du cerveau de l’enfant

Voici une vidéo super intéressante concernant la plasticité du cerveau de l’enfant. En la visionnant, je me suis dis que c’était une pure merveille, une magnifique opportunité de prendre la mesure de cette période et de notre rôle auprès des enfants. Sans être culpabilisant ou pesant, je trouve cela joyeux : juste passer du temps avec l’enfant et lui permettre de découvrir le monde, lui offrir notre présence et nous nourrir mutuellement car que c’est bon d’être au côté de ces petits êtres remplis de spontanéité et d’émerveillement.   Waou, moi cela me met en joie, et vous ?   Vous pouvez lire un article très intéressant sur le sujet ici   Je réserve ma séance personnelle offerte de 20...

Lire Plus

Messages encourageants écrits par une enseignante

Publié par le Juin 12, 2017 dans Apprentissage, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

Messages encourageants écrits par une enseignante

J’ai été particulièrement touchée en voyant les messages encourageants écrits par une enseignante québécoise à ses élèves. Imaginez-vous arrivés dans la classe et trouver sur vos pupitres ces mots d’encouragements bienveillants, soutenants, personnalisés, touchants… comment vous sentiriez-vous pour aborder une épreuve écrite ? Nathalie Lemay, institutrice québécoise a eu cette initiative magnifique et j’imagine à quel point cela a été aidant pour ses élèves… je serais curieuse de savoir si justement les enfants ont eu des résultats encore plus positifs. Ce qui est sûr c’est que je pressens que les élèves vont garder en mémoire ce geste toute leur vie et que cela représentera une ressource ultra puissante dans leur parcours et leur avenir !!   Je trouve cela magnifique, et vous ?   Je réserve ma séance personnelle offerte de 20 mn...

Lire Plus

Autisme, court métrage plein de poésie

Publié par le Mai 29, 2017 dans Parentalité, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

Autisme, court métrage plein de poésie

L’autisme, un sujet sensible ! Trop souvent incomprise, rejetée, stigmatisée, etc., il est souvent difficile pour la personne porteuse de cette différence et son entourage proche d’être intégrée dans la société. Il en va de même de beaucoup de différences, hélas… notre société a encore une belle marge de progression pour plus d’inclusion des différences ! J’ai été particulièrement touchée par ce court-métrage et je pense qu’il mérite d’être connu et partagé afin que le plus grand nombre puisse être informé et éduqué sur ce thème de société. Ce court métrage aborde de façon douce le quotidien des personnes touchées par ce sujet : aussi bien les enfants que leur entourage. Si seulement nous pouvions tous à notre échelle, à notre mesure, prendre conscience de cette réalité, sans doute que le quotidien des personnes touchées par cette différence et leur entourage serait plus agréable et nous pourrions nous enrichir tous mutuellement. La version originale est en anglais, je vous propose celle en français.   //www.youtube.com/watch?v=HyPVHdBunlw Et vous, qu’en pensez-vous...

Lire Plus

4 erreurs que les parents font lorsque l’enfant désobéit

Publié par le Mai 15, 2017 dans Parentalité, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

4 erreurs que les parents font lorsque l’enfant désobéit

Aujourd’hui, parlons des erreurs fréquentes face à la “désobéissance” d’un enfant. Toute personne qui a déjà gardé un enfant sait que, à certains moments, il peut se transformer en véritable une bombe atomique. Les crises de colère peuvent se produire avec une fréquence étonnante ; dans la plupart des cas, il est rare que les petits adhèrent aux consignes que nous leurs mettons. Toutefois, si les enfants ont une tendance presque naturelle à ne pas tenir compte des règles, les parents n’ont pas développé de compétence innée et basée sur l’intuition qui leur permette de faire face à ces situations. Ils sont amenés à apprendre de leur expérience et à porter une attention particulière aux stratégies utilisées pour faire face aux comportements inadaptés de leur(s) enfant(s). Malheureusement, dans ce processus d’apprentissage il existe une série d’erreurs très courantes qui sont tout à fait évitables. Voici donc les erreurs les plus courantes des parents face à un enfant qui désobéit.   Les pièges à éviter quand les petits désobéissent   Pour l’enfant, les pensées abstraites comme la persévérance, la patience, les plans à long terme ne veulent rien dire. Ce phénomène a une raison scientifique : leur immaturité cognitive. Leurs  lobes frontaux ne sont pas connectés avec le reste du cerveau pour prendre des décisions qui vont bien au – delà de l’ici et maintenant. De fait, au cours des premiers mois de leur vie, les bébés ont de sérieuses difficultés à « décrocher » leur attention de ce qu’ils ont sous les yeux, bien qu’il puisse y avoir quelque chose de plus important qu’ils ne voient pas. Au fur et à mesure que les neurones du cerveau du nourrisson se connectent ensemble, la capacité de guider leurs actions vers une projection à  long terme s’améliore, mais cela est un processus graduel qui se termine à la fin de l’adolescence – début de l’âge adulte. L’objectif du parent est d’adapter ses attentes et son comportement aux capacités cognitives de leurs enfants et de créer des stratégies de coexistence qui ne sont pas toxiques pour les deux parties. Voyons voir les erreurs les plus fréquentes dans la gestion de situations de désobéissance.   1. Des démonstrations de puissance   L’un des pièges dans lequel tombent les parents est de prendre la désobéissance comme un défi direct à leur autorité, un jeu d’intimidation et de pouvoir. Qu’un enfant ne réponde pas aux consignes ne signifie pas qu’il les conteste. En fait, il est probable que leurs actions sont dû au fait qu’ils les ont simplement pas comprises ou ne les ont oubliées. Ceci est très fréquent : souvent des comportements qui nous semblent relever du bon sens ne le sont pas, à leurs yeux. Les consignes peuvent ne pas être comprises et il leur est plus difficile de les mémoriser. Donc, pour éviter cette erreur, vous pouvez vous assurer d’abord si vous avez à gérer un cas de « désobéissance » ou, plutôt, simplement de « non obéissance ». Si c’est ce dernier cas, nous devons nous efforcer de permettre à l’enfant de comprendre la logique derrière la règle.   2. Imiter la colère   Constater qu’un enfant crie et nous attaque verbalement pour une règle qu’il n’aime pas peut nous faire tomber dans la tentation de faire fondamentalement la même chose : se mettre en colère et contre-attaquer. Cela revient, ni plus ni moins que de combattre le feu par le feu . Cela ne sert à rien si ce n’est de vivre un moment de stress et d’inconfort. Si le résultat de notre colère entraîne une punition, ce qui est très fréquent, nous devons garder à l’ esprit que cette punition sera interprétée par l’enfant comme une extension de la colère du père ou de la mère....

Lire Plus

Materner à tout âge

Publié par le Avr 24, 2017 dans Parentalité, Quotidien, Twitter | Aucun commentaire

Materner à tout âge

Materner, materner oui mais jusqu’à quand ? Materner à tout âge ? Dans certaines cultures le maternage se concentre les premiers mois, les premières années puis lors d’un rituel ou pas, le maternage peut s’arrêter de façon brutale… Dans nos sociétés, un parent en train de materner un nourrisson passe encore. Un parent en train de cajoler un bambin selon la situation et l’environnement peut, quant à lui, recevoir un regard plus ou moins approbateur. Et parfois même, au delà du regard désapprobateur, des remarques peuvent fuser… des remarques de personnes de l’entourage proche ou même de parfaits inconnus ! Alors, on peut naturellement se poser la question de l’intérêt de materner un enfant, de le cajoler, de l’entourer de son amour au delà d’un certain âge (qui peut différer selon l’héritage familial ou la société). Oui, materner ne se borne pas qu’aux premières semaines ou premiers mois, c’est une attitude à garder et à enrichir. Un attitude à faire évoluer… Le maternage d’un nourrisson ou d’un ado est souvent différent (quoique ^o^), ceci dit le besoin d’aimer et de se sentir aimé est toujours bien présent ! Et d’ailleurs, le maternage est-il uniquement associé à la figure maternelle ? Bien sur que non ! Tout le monde peut materner puisque c’est simplement le fait de prendre soin d’autrui, d’un tout-petit dépendant ou d’un plus grand car nous sommes des êtres humains et le besoin de contact, de chaleur humaine, de reconnaissance et d’amour est universel ! Le Dr Gueguen dans cette vidéo donne vraiment une réponse convaincante à la question “Est-ce que je couve trop mon enfant ?”.     Alors, je vous invite à vous faire une cure de câlins et de bisous, de déverser en vous et autour de vous un fleuve d’ocytocine !     Qu’en pensez-vous ? Comment évolue votre maternage...

Lire Plus