6 clés pour favoriser la mémoire

6 clés pour favoriser la mémoire

Il est communément admis que la mémoire se détériore avec l’âge… est-ce réellement le cas ?

Bonne nouvelle : tout au long de la vie, il est possible d’augmenter le nombre de neurones et de connexion synaptiques.

Le facteur le plus limitant pour le bon fonctionnement du cerveau, les apprentissages et la mémoire, est le stress.
Le stress, même léger, peut vraiment avoir une action délétère sur le traitement de l’information et l’accès à la mémoire à moyen et long terme.
Tout ce qui peut permettre de baisser le stress et la sécrétion des hormones de stress sera à donc à privilégier !

Par ailleurs, Jean-Marie Lledo, neurobiologiste, directeur de recherche donne 6 éléments pour améliorer l’apprentissage et la mémoire.

Favoriser la curiosité et l'ouverture au monde

Avez-vous remarqué le comportement d’un bébé face à un nouvel objet, une nouvelle situation ?
A partir du moment où le bébé est en confiance, il s’ouvre pleinement au nouveau

Diminuer l'infobésité

Dans notre société où tout va très vite, où la sur-stimulation est omniprésente, diminuer les sollicitations est une gageure majeure !
D’ailleurs, les applications type Facebook, Instagram et autres, se servent totalement de l’addiction liée aux notifications.

Ces sollicitations tout azimuts sont à prendre en compte et à éviter, d’autant plus durant les phases d’apprentissages et d’encodage de l’information dans le cerveau !

Je sais c’est parfois difficile tellement tout le monde est addicte !

 

Favoriser l'activité physique

L’activité sportive est un axe très important et pas seulement pour améliorer la mémoire et les apprentissages !!

dans la multitude d’activités sportives, il est certain que votre enfant va trouver ce qui lui convient le mieux… plutôt sport collectif, plutôt sport individuel, etc.

De toutes façons, l’enfant spontanément a besoin de bouger.
Une grande partie des enfants améliorent l’encodage de l’information par et avec le mouvement. C’est naturel, c’est spontané même si les adultes ont souvent oublié cela !
Alors, laissez le sauter, bouger, se lever, etc.

Améliorer l'hygiène de vie : alimentation et sommeil

C’est un domaine qui mérite d’être pris en compte.
Et pas seulement pour l’amélioration de la neurogénèse, de la mémoire et des apprentissages !

Quelques pistes pour améliorer le sommeil de vos enfants :
– Evitez l’utilisation des écrans durant les 2 heures précédant le coucher. Les écrans et leur lumière bleue ont une influence très forte sur la sécrétion de la sérotonine 
– Privilégiez les activités calmes… je vous invite à lire l’article sur 
les bienfaits du Yoga
– Baissez l’intensité des lumières afin de préserver la sécrétion de sérotonine
– Instaurer des rituels autour du coucher

Quelques pistes pour améliorer l’alimentation de vos enfants :
– Diminuer les sources de sucres raffinés : sodas, gâteaux, bonbons, etc.
– Renseignez-vous sur les additifs ajoutés car de nombreux additifs ont des effets sur le comportement et le fonctionnement cérébral
– Augmenter la portion de légumes et de fruits notamment crus
– Diminuer la consommation de gluten qui a un impact sur les parois des muqueuses

 Il est important également d’être vigilant à une bonne hydratation. En effet, le cerveau est constitué d’environ 80% d’eau et une déshydratation même légère influe fortement sur le fonctionnement de celui-ci.

Attention aux neuroleptiques et anxiolitiques

Dans nos sociétés où le marché de ces médicaments est florissant, il est important de prendre conscience de leur implication sur le fonctionnement du cerveau.
Sans aller à l’encontre de leur utilisation quand cela est nécessaire, il est sans doute judicieux d’envisager d’autres pistes complémentaires comme l’équilibre de vie, thérapies neuro-psychologiques comme l’EFT (Emotional Freedom Technic), etc.

Etre en lien avec les autres, l'altérité

L’humain est un être social et l’apprentissage passe aussi par les échanges, le mimétisme, la richesse des différences, les interactions avec d’autres humains.
Permettre à chacun de pouvoir partager avec des personnes diverses et variées, des personnes avec d’autres cultures, d’autres savoirs et compétences, d’autres façons d’appréhender le Monde est très favorable à l’apprentissage, la création de nouveaux neurones, l’encodage de l’information…
Ce sont nos différences qui augmentent et potentialisent nos richesses.

 

Comment vous situez-vous dans ces différents domaines ?

En cas de difficulté, je serais ravie de pouvoir vous accompagner lors de séances individuelles.

Laisser un commentaire

*

Fermer le menu
Share This