Un regard sur la parentalité par Arnaud Riou

Un regard sur la parentalité par Arnaud Riou

Arnaud Riou, écrivain, conférencier et chamane, nous offre à travers cette entrevue son regard plein de sagesse, de tendresse et empreint de son expérience auprès d’habitants de Mongolie sur la parentalité.

 

J’aime ce regard porté sur l’autonomie de l’enfant au travers de la différence selon les cultures. Loin de poser des jugements, Arnaud nous invite à nous inspirer de ce qui existe ailleurs pour (re)mettre du sens dans la parentalité.

Autonomie

En effet, dans les sociétés occidentales, il est fréquent que les parents soient incités à imposer une « autonomie » aux très jeunes enfants, dès les premiers mois.
Cela se traduit notamment à travers le rapport au sommeil solitaire (loin des adultes, dans une chambre séparée), les réponses aux pleurs (ne pas répondre rapidement aux pleurs de peur de favoriser les caprices).
Par ailleurs, la séparation précoce avec la mise en garde chez les tout-petits est valorisée ainsi que la socialisation précoce. 

A contrario, dans la culture mongole, l’autonomie de l’enfant passe par différentes phases.

1ère phase, de 0 à 3 ans.

L’enfant est choyé, dorloté, porté…
Il est allaité, il dort entre ses parents, il est toujours en contact avec un adulte référent.

2ème phase, de 3 à 6 ans.

L’enfant découvre le monde en s’intéressant à ce qui l’entoure : les animaux, l’environnement, etc.

3ème phase, de 6 à 9 ans.

L’enfant participe activement à la vie de la communauté et prend en charge des responsabilités dans le quotidien.
Il est responsable des animaux, du ramassage du bois, il s’occupe des autres membres de la famille, etc.

4ème phase, de 9 à 12 ans.

L’enfant devient autonome.
Il peut survenir seul à ses besoins… pour rentrer ensuite dans le monde des adultes par la suite.

A 12 ans être autonome et survivre

Arnaud Riou partage une anecdote pour illustrer ce qu’est l’autonomie dans ces contrées où la vie peut être rude et où l’assistance extérieure est absente…
Les secours ne sont pas accessibles comme dans nos sociétés. L’autonomie revêt alors une toute autre signification !
Un enfant de 12 ans s’est perdu dans les steppes en allant chercher les animaux…
Il a dû survivre pendant 3 jours et retrouver son chemin grâce à tous les apprentissages et l’expériences accumulés.
Dans nos sociétés, quel enfant de 12 ans pourrait être totalement autonome et subvenir à ses besoins ?

Arnaud Riou nous propose également un éclairage sur la qualité de notre présence auprès de nos enfants… 

Temps partagé

Il est préférable d’être pleinement présent(e) auprès de son enfant pendant 5 mn que 3 heures avec une présence partielle. En effet, notre attention n’est pas la même quand nous sommes devant l’ordinateur, que nous préparons en même temps autre chose comme les repas, etc.
Une présence pleine et en conscience auprès de son enfant.
Par conséquent, cette pleine présence passe par être pleinement là, à s’intéresser à ce qu’il vit et à ce qu’il aime, à ce qui est important pour lui dans l’instant présent.

Vous pouvez retrouver Arnaud Riou sur son site :

https://www.arnaud-riou.com/

Les ouvrages de Arnaud Riou sont à disposition dans toutes les bonnes librairies et également sur internet.

Que pensez-vous de cette entrevue et de ce regard porté sur la parentalité par Arnaud Riou ?

Laisser un commentaire

*

Fermer le menu
Share This