Sollicitation des enfants pour parler

Sollicitation des enfants pour parler

Vous arrive-t-il de parler avec un adulte et d’avoir une sollicitation pour parler de la part de votre enfant ? Les enfants ne savent pas toujours comment faire pour attirer votre attention de façon ajustée.

Il est fréquent que nos enfants nous interromptent en plein milieu d’une conversation entre adultes ou lors d’une activité personnelle… est-ce aussi votre cas ?Paola Perez, coach parental et praticienne en thérapie brève. Gestion du stress et également libération émotionnelle. Communication interpersonnelle.

Je vous partage une anecdote récente afin d’illustrer cette sollicitation.

J’étais entrain d’attendre le bus me permettant de me rendre à une soirée de pratique en communication non violente.
Là, j’entends deux mamans en pleine discussion accompagnées de leur filles respectives. Les petites filles devaient avoir aux alentours de 6 ans environ.

L’une des petites filles tentait sans grand succès d’attirer l’attention de sa mère qui parlait avec son amie.
« Maman, maman, maman »… rien, pas de réaction particulière de la part de sa mère poursuivant la conversation avec son amie. Avec sa main, la petite fille tente d’interrompre sa maman en tirant sur sa jupe… toujours rien.

Sa petite camarade dit alors : « Tu sais tu devrais lever la main pour prendre la parole. La maîtresse nous dit de faire comme ça à l’école ! » et la petite fille de dire « J’ai déjà essayé, ça marche pas ».

Paola Perez

Je n’ai pas pu voir comment s’est terminé la situation car j’ai dû monter dans le bus et être certaine d’arriver à l’heure à mon rdv. sollicitation
Ceci dit, cette épisode éveille certaines réflexions que je vous partage. sollicitation
Sollicitation
Premièrement, je m’imagine que si j’avais pu rester plus longtemps il y a aurait eu plusieurs scénarios possibles :

– La petite fille perd patience et interpelle sa maman de plus en plus fort, lui tire plus fortement la robe… pour la faire réagir.
Il y a de grandes chances que la maman finisse par réagir, s’énerver et se tourner vers sa fille exaspérée en disant « Quoi, encore ! ».
Si je m’imagine cette possibilité là c’est que je me suis vu faire et dire tellement de fois cela par le passé. Je comprends, oh combien, l’insistance de l’enfant et la réaction parfois excessive de l’adulte !

– La petite fille laisse tomber et ne dit plus rien.
Là, la maman est peut-être passée à côté d’une occasion de partager avec sa fille un instant précieux ou de recueillir une information importante aux yeux de son enfant.
La petite fille peut intégrer le fait que ce qu’elle a à dire à moins d’importance que ce que l’amie de sa maman dit… De fait, la confiance et l’estime en soi de l’enfant ainsi que la relation avec l’adulte peuvent être impactées.

– Le formatage de l’école est fort puisque la petite camarade propose l’option de lever la main pour parler.

 Tout cela pour dire, que cela peut être intéressant d’envisager un système de code pour que l’enfant puisse attirer l’attention de son parent de façon ajustée et convenue.

Pour cela, je vous suggère de regarder cette vidéo sur le sujet.

Vous pouvez également lire l’article en lien avec la vidéo :

https://nouveaux-parents.fr/discussions-entre-adultes-gerer-les-interruptions-des-enfants/

Et vous, qu’avez-vous mis en place dans votre famille ?

 

En conséquence Sollicitation et parentalité

Laisser un commentaire

*

Fermer le menu
Share This